Vous êtes sur : Page d'accueil - Initiatives durables à Monts du Lyonnais - Repas durables en restauration collective
Thématique :
Structure :
Association

Repas durables en restauration collective

Depuis 2007 le Centre Environnement et Développement Durable des Monts du Lyonnais (CEDD) a piloté un projet d’animation territoriale sur l’introduction de « repas durables » dans la restauration collective (maisons de retraite, établissements scolaires, collectivités, centres sociaux-culturels, multi-accueils…). L’objectif était de fournir des pistes de réflexions et des réponses à divers fonctionnements aussi bien pour les élus, les producteurs, les gestionnaires, mais également les usagers, les parents d’élèves et les enseignants. Un guide méthodologique retrace ce retour d’expérience et de concertation dans les monts du lyonnais. Nous vous invitons à le télécharger dans les documents joints.   Ce guide tire son contenu de la recherche de résolution des problèmes rencontrées et des solutions avancées, de l’évaluation des premières actions entreprises sur le territoire, et aussi d’une large littérature sur des expériences en cours. Trois grandes étapes ont jalonné cette animation territoriale. La première a consisté à réaliser un état des lieux de l’offre et de la demande en produits locaux. A partir d’un questionnaire et des entretiens, une base de données a été constituée pour identifier les producteurs et les consommateurs intéressés par cette démarche. La seconde étape a rassemblé plus de 80 personnes durant une soirée de restitution et de concertation. Ce temps d’échange a permis de partager des connaissances grâce à l’intervention d’un universitaire, de faire connaître l’avancement de la démarche «repas durables» sur le territoire et ses perspectives autour des témoignages d’élus et de professionnels locaux, de tisser du lien entre les personnes prêtes à s’engager dans ce type de repas. La troisième étape s’est déroulée autour de trois groupes de travail. Les deux premiers exploreraient les pistes d’approvisionnement des établissements servants des repas collectifs afin de repérer les freins et les blocages. Le troisième groupe a cherché à définir la notion de durabilité des repas et dans le cadre de cette recherche a élaboré une charte d’engagement des parties prenantes de la démarche.

Comment ce projet répond-il...

... à la question Environnementale ?

... à la question Sociale ?

... à la question Économique ?

... à la question de la Gouvernance ?

... à la question Culturelle ?





Les réponses de cette initiative au développement durable

Environnement
Social
Economie
Gouvernance
Culture
Avis du comité de redaction

Explication des +

Le temps consacré à la consultation des différents publics ainsi que les efforts entrepris pour écouter, expliquer et reformuler les attentes ou les questionnements montrent une réelle volonté de faciliter l’accès à ce projet à toutes les personnes quelques soit leur niveau de compréhension.

L’approche économique est évidente car elle s’appuie sur un diagnostic des potentiels existant. L’enquête a permis de mettre en relation une demande et une offre qui restent à structurer. C’est une base de travail pour une étude de marché plus poussée.

La gouvernance a ici été récompensée par le trophée de la Fondation de France. Depuis son démarrage cette initiative repose sur une demande des habitants du territoire pour les aider à structurer cette piste du développement durable. Les groupes de travail et de concertation ont permis d’élaborer une vision commune ainsi que des points de blocage. En témoigne les compte rendus et la charte d’engagement. La réunion publique de restitution de l’enquête en présence du sous préfet, du conseiller régional, d’un Universitaire et les témoignages des élus locaux, des agriculteurs et des restaurateurs témoigne d’une élaboration rigoureuse et bien réfléchie du plan d’animation. Dans l’ensemble c’est un dialogue et une expertise collective bien structurés qui ne fait pas l’impasse sur les points de divergences.

Le champs culturel reste certainement à développer même si la parution de ce guide démontre une première histoire commune sur le territoire. Ce document retrace un retour d’expérience collectif qui n’est pas négligeable pour l’avenir de la restauration collective sur les Monts du Lyonnais.

Explication des -

Il n’y a pas de remarque négative sur cette initiative.
Par contre il y a un point de vigilance à relever sur le champs de l’environnement. L’effet d’entrainement voulue par cette démarche collective manque de clarté sur la qualité environnementale des différentes agricultures. Les enjeux du développement durable ne peuvent pas mettre au même plan les agricultures « Raisonnée, Intégrée, Paysanne, Fermière, Biologique ». La question de la provenance et des transports doivent aussi être plus réfléchie pour éviter de multiplier les déplacements. La préparation des repas et leur équilibre diététique en rapport avec les questions de durabilité devraient aussi être plus développés.

Échanges autour de cette initiative
  • Cause toujours !

    Ce guide est une belle initiative mais maintenant il faudrait un guide pour obliger les élus à respecter leur parole et défendre l’intérêt général plutôt que le monde de la finance. Quand on voit comment le Conseil général est en train de saboter la restauration collective locale de St Martin en Haut !
    Leur religion c’est la privatisation et la DSP matin, midi et soir. L’obscurantisme des élus vous connaissez ?

    Plus d’infos sur :

    http://www.forumsocialvillages.org/index.php?p=agenda&afficherDateAgenda=760

Cette initiative concerne :
Monts du Lyonnais