Vous êtes sur : Page d'accueil - Initiatives durables à Monts du Lyonnais - Réduction des pesticides dans les communes
Thématique :
Structure :
Collectivité

Réduction des pesticides dans les communes

Depuis 2010, le Syndicat de Rivières Brévenne-Turdine mène des actions de réduction de produits phytosanitaires avec les communes et les agriculteurs du bassin versant.

Des analyses annuelles effectuées sur les cours d’eau mettent en évidence la pollution de la Brévenne et de la Turdine par des produits phytosanitaires.

Face à ce constat, le Syndicat de Rivières Brévenne Turdine travaille, entre autres, avec les communes de son bassin versant et leur propose de réaliser des plans de désherbage et des diagnostics de leurs pratiques phytosanitaires.

Le diagnostic permet d’aborder différents thèmes, le plus souvent soumis à réglementation, et d’apporter des solutions et des conseils pour améliorer certaines pratiques. Par exemple, sont passés en revue le local de stockage des produits, les tenues de protection (le port obligatoire de masque, combinaison, gants et bottes), le remplissage et le rinçage des pulvérisateurs afin de réduire les risques de pollution pour l’environnement mais aussi pour la santé des utilisateurs et de la population.

Le plan de désherbage est le moment de remettre en question les pratiques actuelles et d’enclencher une réflexion sur les besoins en désherbage de la commune. Pourquoi désherbe-t-on ? Par sécurité, par propreté, par esthétisme ou encore par habitude ? Ainsi, toutes les zones ne nécessitent pas d’être désherbées avec la même intensité. Pour cette étape, toutes les zones désherbées de la commune (trottoirs, cimetière, stade de foot…) sont recensées, ainsi que la manière dont elles le sont. Le but final est de classer les zones selon leur risque potentiel de pollution de l’eau (via les avaloirs d’eau…) et de proposer pour chacune d’elles un moyen remplaçant les pesticides pour désherber (thermique, mécanique…).

Certaines communes ont souhaité aller plus loin en s’engageant dans la charte régionale d’entretien des espaces publics : objectif zéro pesticides. C’est une démarche qui se met en place en région Rhône-Alpes pour valoriser les communes en leur permettant de supprimer les pesticides en 3 étapes.

Comment ce projet répond-il...

... à la question Environnementale ?

... à la question Sociale ?

... à la question Économique ?

... à la question de la Gouvernance ?

... à la question Culturelle ?





Liens :

Contact de l'initiative :

Nom : Syndicat de Rivières Brévenne Turdine
Adresse : 117 rue Pierre Passemard, 69210 l'Arbresle
Email : annefleur.grand@syribt.fr


Les réponses de cette initiative au développement durable

Environnement
Social
Economie
Gouvernance
Culture
Avis du comité de redaction
  • Environnement : L’objectif étant de supprimer totalement l’utilisation de ces produits.
  • Social : Un réel impact positif sur la santé des habitants et des agents. 
  • Economique : Cette initiative encourage des emplois utiles pour l’environnement et une gestion orientée vers zéro phyto.
  • Gouvernance : Implication de plusieurs communes ; initiative du syndicat de rivières suite à constats d’analyses. Cela concerne les espaces publics uniquement. Comment sont informés les citoyens là-dessus et quelles sont  leurs pratiques ?
  • Culturel : C’est une remise en cause positive ;Un changement de pratiques et de comportement ; à étendre aux citoyens…

     

Échanges autour de cette initiative
  • http://www.forumsocialvillages.org/index.php?p=communiques&afficherAssociation=2 La Ruche de l’écologie

    La Ruche de l’écologie approuve la démarche des communes d’aller vers le zéro pesticide mais il ne faut pas oublier que la principale pollution provient de l’agriculture intensive. Pas étonnant car ce
    sont les particuliers qui payent les charges de la dépollution et
    pas les agriculteurs (voir le dossier de l’association de défense
    des consommateurs « Que Choisir »). Il est donc logique de mettre des normes et des contraintes de plus en plus sévères aux agriculteurs pollueurs le plus souvent endoctrinés par un syndicat très copain avec l’industrie de la chimie (la FNSEA). Heureusement que tous les agriculteurs ne se comportent pas comme des pollueurs de la terre !

  • ça m’prend la tête !

    Sympa comme initiative, mais on voit encore très souvent des agents municipaux avec leur vaporisateur à tête de mort. Et même quelque fois ils sont habillés en cosmonaute.

Cette initiative concerne :
Monts du Lyonnais