Vous êtes sur : Page d'accueil - Initiatives durables à Chazelles sur Lyon - Être coopérateur en bio et en solaire
Thématique :
Structure :
Entreprise

Être coopérateur en bio et en solaire

Le Chou Ravi et la CIMES sont deux coopératives qui se sont associées durant l’année 2013 pour contribuer localement à la transition énergétique. La première vend des produits biologiques depuis plusieurs années, l’autre vient d’installer un générateur photovoltaïque sur la toiture du magasin pour communiquer sur la sortie urgente de notre dépendance au nucléaire. Grâce à un afficheur, la production électrique est visible dans le magasin, accompagnée d’informations sur la transition énergétique et la connaissance de nouveaux produits biologiques. La « CIMES » et le « Chou Ravi » sont deux structures créés grâce à une implication citoyenne et bénévole souhaitant mettre l’économie et l’investissement au bénéfice d’un développement durable.

 

La CIMES signifie « Coopérative d’Investissement Militant pour l’Energie Solaire ». Il est possible de rejoindre la coopérative en prenant des parts de 100 €. Le Chou ravi est adhérent au réseau des magasins Biocoop. Il est ouvert tous les jours de la semaine et distribue des produits exclusivement biologique. Le générateur solaire photovoltaïque produit environ 7 500 kWh d’électricité chaque année. Cette énergie répond aux besoins immédiats du magasin qui consomme chaque jour de l’électricité pour les frigos. Un bail d’usage de la toiture a été signé avec le « Chou ravi » qui est le propriétaire du magasin. Le partage de la vente d’électricité est prévu dés que l’amortissement sera réalisé. La CIMES apporte donc une transparence totale sur la gestion financière de la coopérative aussi bien aux coopérateurs qu’à son partenaire le Chou ravi.

 

La CIMES réunie à ce jour 78 coopérateurs de toute la France. Elle s’adresse à des personnes qui souhaitent mettre leur argent dans des projets d’énergie solaire mais surtout dans une démarche de coopération qui visent à démontrer qu’il est possible de se mobiliser à plusieurs pour sortir du « mensonge nucléaire ». Pour cette raison, l’investissement dans des moyens de production d’énergie est aussi important que la consommation dans des produits bios pour la préservation de l’environnement.

 

La CIMES a rencontré sur les Monts du Lyonnais, un partenaire privilégié qui avait une longue expérience dans la mobilisation écologique et citoyenne. En effet, le Chou ravi s’est crée au départ par une coopérative de consommateurs. La CIMES et le Chou ravi poursuivent donc leur coopération pour transmettre des informations pertinentes sur la transition écologique et citoyenne auprès des visiteurs du magasin grâce à un écran posé sur les murs et alimenté par une électricité 100 % renouvelable.

Comment ce projet répond-il...

... à la question Environnementale ?

... à la question Sociale ?

... à la question Économique ?

... à la question de la Gouvernance ?

... à la question Culturelle ?





Documents attachés (fichier pdf) :

Liens :

Contact de l'initiative :

Nom : Coopérative d'Investissement Militant pour l'Energie Solaire
Adresse : 9 rue Dumenge, 69004 Lyon
Email : cimes@laposte.net


Les réponses de cette initiative au développement durable

Environnement
Social
Economie
Gouvernance
Culture
Avis du comité de redaction

Un projet qui montre comment l’engagement et le travail collaboratif peuvent s’inscrire sur le territoire en faveur de l’environnement et de l’économie locale. La démarche d’information et de partenariat démontre aussi une attention particulière à rendre le développement durable accessible au plus grand nombre. En effet, tout citoyen peut participer à la démarche et devenir coopérateur à moindre coût.

Échanges autour de cette initiative
  • http://www.forumsocialvillages.org/index.php?p=communiques&afficherAssociation=2 La Ruche de l’écologie

    C’est un investissement collectif et une coopération dans l’énergie solaire qui est visiblement la première sur les Monts du Lyonnais. Il faut continuer dans cette démarche car l’argent des écolos est mieux utilisé dans ce type de projet plutôt que dans certaines banques qui financent les énergies fossiles et l’énergie nucléaire.

    Un autre projet d’énergie renouvelable est en cours par la production de gaz renouvelable dans le réseau.

  • ça m’prend la tête

    Voilà de joyeux capitalistes du bio et du solaire ! Enfin c’est mieux que de tirer la case emprunts toxiques ou d’aller direct à la case prison. Au fait, ils servent à quoi vos soussous à la banque ? Faudrait peut être penser à en placer quelques uns sur la case ECOLOGIE.

Cette initiative concerne :
Chazelles sur Lyon